AKFGM DEPUIS 1987
Le Kung-Fu

Origine

Le Kung-Fu est un art martial millénaire qui nous a été importé vers les années 50 de l’un des pays berceaux des arts de combat : la Chine.
Le Kung-Fu prendrait ses lointaines racines en Inde où une lutte ancestrale existait. Un moine indien nommé Bodhidharma l’aurait enseigné au monastère de Shaolin en Chine. Bodhidharma aurait accompagné son enseignement d’une philosophie qui serait la source de la pratique Zen.
Le Kung-Fu de cette époque était essentiellement une méthode de gymnastique dont le but était de conserver la santé.
Cette pratique a beaucoup évoluée, s’est divisée en de nombreux styles ayant des caractéristiques inhérentes aux volontés de leurs créateurs. Certains styles sont issus de l’observation des méthodes de défense des animaux, d’autres cherchent avant tout un développement de certaines capacités physiques ou mentales.

La pratique du Kung-Fu

Le Kung-Fu apporte au pratiquant une activité physique régulière qui tonifie son corps, le renforce mentalement en augmentant sa confiance en lui, et donne de la sérénité et de la maîtrise dans ses actions quotidiennes.
En outre, une pratique assidue permet au pratiquant d’acquérir certaines qualités physiques et mentales tel le développement de l’influx nerveux, la détente musculaire, l’équilibre, la mémoire kinesthésique et visuelle, la perception spatiale, la maîtrise des réflexes et du comportement de l’esprit, le sang-froid, l’intuition, et bien d’autres...

La Kung-Fu, de nos jours...

L’idée que l’on se fait des arts martiaux est souvent synonyme de violence, car cette image est colportée par le cinéma et la télévision qui ont pour mission de divertir.
En fait, il en est tout autrement... Le but d’un art martial est la découverte du mécanisme humain, l’ouverture sur la vie. Il nous donne la volonté, le courage et nous apprend l’amabilité ainsi que le respect d’autrui.
Le style Sheng-Ming propose au pratiquant d’évoluer au fil du temps de la même façon qu’il évolue dans la vie car rien n’est figé et l’adaptation est la qualité première qu’il lui faut acquérir.


Les techniques du Kung-Fu de style Sheng-Ming.

La pratique apporte une complète polyvalence de travail.
Voici une liste non exhaustive des techniques employées :
Coups de poing et coups de pied, coups de coude et coups de genou, clés de bras, clés de poignet, étranglements, projections et immobilisations, techniques d’assouplissement adaptées, apprentissage de la physiologie, psychologie et morphopsychologie de l’agresseur, travail sur les armes (bâton, couteau, nunchaku, sabre, etc...), techniques de relaxation et de respiration, secourisme, le Tai-Chi-Chuan, les Chi-Kung.
Vign_1
Créer un site avec WebSelf
Club de Kung-Fu de La Grande Motte 2011